Négociations conventionnelles : Allons droit au but.

isabelle saleck, le 13 octobre 2017

Depuis le 15 septembre, la négociation d’ une nouvelle convention nationale des chirurgiens-dentistes libéraux entre l’UNCAM et les trois organisations syndicales représentatives dont nous faisons partie a été réouverte, suite à la mobilisation sans précédent de l’ensemble de la filière dentaire. Ne nous voilons pas la face, la feuille de route ministérielle et la séance inaugurale placent ces négociations sous les mêmes auspices que les précédentes.

La FSDL, fidèle à ses valeurs et consciente de son rôle de premier syndicat représentatif de la profession, s’est présentée à la table des négociations pour faire évoluer cette feuille de route dans la bonne direction, celle de la préservation de la santé de nos concitoyens.

  • Le préalable à toute discussion est la valorisation à leur juste niveau des soins conservateurs abandonnée depuis 30 ans ! Nous avons donc proposé des pistes de travail  comme la levée d’opposabilité sur certains soins conservateurs ou un objectif de remboursement à atteindre pour les assurances maladies obligatoire et complémentaire.
    Il est évident qu’il faudra définir, d’abord, une indexation de revalorisation afin d’éviter de se retrouver dans la même situation que ces dernières années.
  • Ensuite, il est indispensable de mettre en place un grand plan de prévention, permettant une véritable amélioration pour le patient et un réel changement des pratiques pour les professionnels, basé sur la co-responsabilisation. Une expérimentation à l’échelle d’une région pourrait initier le projet et nous permettre de valider sa faisabilité.
  • Si nous souhaitons que l’ensemble de la population puisse avoir accès aux soins, nous souhaitons aussi que la prise en charge des patients les plus démunis ne menace pas l’équilibre économique des structures de soins. Un indispensable travail sur la grille tarifaire des patients bénéficiaires de la CMUc et de l’ACS doit être réengagé.
  • Quant au reste à charge 0, nous avons fait la proposition d’un crédit d’impôts, dont les modalités techniques fines seront à préciser en partenariat avec les autorités de tutelle.

Ce plan a pour objectif de garantir un avenir acceptable pour notre profession. Il ne peut toutefois se concevoir sans une approche globale qui va de la prise en charge en amont de la maladie pour les patients à l’innovation et la prévention pour les chirurgiens-dentistes.

« Nous avons été écoutés, la FSDL a présenté ses propositions… il est à noter que contrairement aux effets d’annonce faits par les autres intervenants, beaucoup se sont contentés de vouloir satisfaire l’UNCAM et l’UNOCAM. Toutefois, sans pour autant s’engager sur les propositions de la FSDL, l’UNCAM semble intéressée  par l’évolution des modes de rémunération proposés par notre syndicat. », confie Pascal Paloc à la sortie de la CNAMTS.

 

Vous retrouverez toutes nos propositions, présentées aujourd’hui aux instances de l’UNCAM et de l’UNOCAM, dans notre powerpoint de présentation. 

N’hésitez pas à revenir vers vos représentants FSDL si vous avez des questions.

 

La délégation FSDL pour cette journée:
De gauche à droite:
Dr Alain Huet
Dr Marie Biserte
Dr Jérôme Gandois
Dr Patrick Solera
Dr Matthieu Delbos
Dr Pascal Paloc
Dr Nicolas Gossens

 


Tous les articles