ACCUEIL / ACTUALITÉ

Toutes nos actualités

PLAINTE DEVANT LE CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’ORDRE : COMMENT GERER LA CONCILIATION

isabelle saleck, le 4 mai 2021

 

Vous faites l’objet d’une plainte auprès du Conseil départemental de l’Ordre ?
On vous reproche d’avoir méconnu certaines règles énoncées par le code de déontologie de la profession ?

Vous allez être convoqué devant la commission de conciliation de l’Ordre.

Vous ne savez pas comment gérer cette situation. Quelles règles sont applicables ?

De nombreuses questions se poseront à vous sans savoir comment y répondre et qui seront, vraisemblablement, source d’angoisse et de tracas.

La FSDL vous apporte des réponses précises pour bien préparer la conciliation.

Présentation générale des conciliations :

La conciliation auprès de l’Ordre est une procédure amiable de résolution des conflits.
C’est une étape précontentieuse instaurée afin de prévenir l’engagement de procédures disciplinaires inutiles (en ce sens, Conseil d’Etat, 4 décembre 2013, n°356479).
C’est en cas d’échec de la conciliation qu’une procédure contentieuse suivra auprès des juridictions disciplinaires ordinales.

Qui peut déposer une plainte auprès du Conseil départemental de l’Ordre ?

Toute personne est admise à déposer une plainte devant le Conseil départemental de l’Ordre.
Les patients ou les consœurs et confrères seront le plus fréquemment à l’origine des plaintes.

Pourquoi saisir le Conseil départemental de l’Ordre plutôt que la chambre disciplinaire ?

Pour les plaintes des patients et des chirurgiens-dentistes, il faut savoir que ce sont les textes qui imposent de saisir d’abord le Conseil départemental de l’Ordre (article R. 4126-1 du code de la santé publique).
C’est un préalable obligatoire.

Quel Conseil départemental de l’Ordre est compétent pour recevoir une plainte ?

Le Conseil départemental de l’Ordre compétent est celui dans le ressort duquel le professionnel mis en cause est inscrit au tableau.

Toutefois, l’article L. 4123-2 du code de la santé publique prévoit que « Lorsque le litige met en cause un de ses membres, le président du conseil départemental demande, sans délai, au président du Conseil national de désigner un autre conseil afin de procéder à la conciliation ».
Ainsi, dans ce cas, la conciliation peut être dépaysée dans un autre département.

Pour nos adhérents  dossier spécial “tentative de conciliation” dans les documents partagés –> rubrique exercice

TF1 Reportages CENTRES DENTAIRES

patrick solera, le 22 avril 2021

  CLIQUEZ SUR LA VIDEO

[...] Lire la suite

Élections URPS : identifiants de connexion perdus ou non reçus

isabelle saleck, le 30 mars 2021

Vous n’avez pas reçu ou vous avez perdu vos identifiants pour vous connecter au site de vote ? Vous pouvez les demander dès l’ouverture du scrutin en suivant le tutoriel ci-dessous :

[...] Lire la suite

Convention et liberté thérapeutique

isabelle saleck, le 16 mars 2021

  La convention actuelle fixant les conditions d’exercice des chirurgiens-dentistes conventionnés avec les caisses d’assurance maladie arrivera à son terme en 2023. Seuls les syndicats signataires peuvent dénoncer la convention avant l’échéance. Nous savons pertinemment que le reste à charge 0 ne disparaîtra plus. La FSDL proposera à l’UNCAM une renégociation en profondeur de la […]

[...] Lire la suite

Un code de déontologie qui s’applique à tous

isabelle saleck, le 11 mars 2021

Les chirurgiens-dentistes peuvent exercer sous 2 statuts: libéral ou salarié (en centre de santé, hospitalier, universitaire, conseil et maintenant « consultant »). D’après le Code de la Santé Publique, les chirurgiens-dentistes se doivent tous de respecter le Code de déontologie. Pourtant certains exercices salariés parviennent  à échapper à notre code de déontologie. La FSDL a […]

[...] Lire la suite

Éthique et Déontologie

isabelle saleck, le 8 mars 2021

Dans son jugement du 10 février 2021, la Chambre Disciplinaire Nationale de l’Ordre des Chirurgiens-Dentistes a confirmé la sanction d’un mois d’interdiction d’exercice contre le Dr Geoffrey Migliardi. “Les faits établis à l’encontre du docteur MIGLIARDI sont particulièrement graves, s’agissant des conditions hasardeuses d’exercice des soins, susceptibles de porter atteinte à leur qualité et de […]

[...] Lire la suite

Gradient thérapeutique

isabelle saleck, le 2 mars 2021

Devant le quadruple défi des besoins des patients, du vieillissement de la population, des contraintes économiques et du développement technologique, le chirurgien-dentiste doit choisir un traitement dont la priorité est la conservation maximale de l’organe dentaire. La préservation tissulaire est devenue aujourd’hui un leitmotiv dans tout traitement de dentisterie moderne. Cette règle est valable quel […]

[...] Lire la suite

Délégation de tâches

isabelle saleck, le 9 février 2021

  Le rapport de l’IGAS de juin 2010* sur « l’opportunité et les modalités d’inscription des assistants dentaires dans le Code de la Santé Publique » énonçait déjà le principe de la délégation de tâches, sous le contrôle et la responsabilité du chirurgien-dentiste. Que ces tâches soient liées à l’hygiène et à la prévention bucco-dentaire […]

[...] Lire la suite

Chirurgien-dentiste “cas contact”

isabelle saleck, le 5 février 2021

  La profession accuse réception des recommandations émises par la HAS avec la collaboration de l’Ordre National des chirurgiens-dentistes et de sociétés savantes professionnelles.  Une fois de plus, nous déplorons  que ces  règles, qui viennent fortement perturber les conditions d’exercice, aient été édictées sans concertation avec les syndicats. Il est fort louable de protéger les […]

[...] Lire la suite

La FSDL obtient la condamnation disciplinaire d’un chirurgien-dentiste consultant salarié

pascal paloc, le 26 janvier 2021

Depuis plusieurs mois, la FSDL était régulièrement alertée sur les pratiques, critiquables, des chirurgiens-dentistes dits « consultants », salariés des organismes complémentaires d’assurance maladie (OCAM) en matière de prise en charge des soins bucco-dentaires. Leurs demandes, conditionnelles à une prise en charge des soins bucco-dentaires des assurés sociaux, excédaient tant les chirurgiens-dentistes traitants que les assurés sociaux […]

[...] Lire la suite