CLESI /PESSOA

patrick solera, le 5 octobre 2015

la FSDL met la pression à Toulon !

À l’initiative de la FSDL,  notre représentant local, le Dr Nicolas CABARROU ( à droite sur la photo) et une délégation composée de représentants de la profession ainsi que des étudiants en chirurgie dentaire (UNECD) ont été reçus  aujourd’hui par le Préfet du Var à Toulon.

Cette action fait suite à une rencontre le 1er octobre avec les recteurs des Alpes Maritimes (Nice) et de l’Hérault (Montpellier).

Le même jour à Paris, notre Vice Président le Dr Yann RAULT ainsi qu’une délégation nationale qui comprenait les représentants de l’Ordre, de l’UJCD, de la CNSD et des étudiants obtenait un entretien avec François Lemoine, conseiller en charge de la santé, de la recherche médicale et de la formation médicale.

La FSDL a hélas eu la confirmation  que nos politiques ne feront rien pour l’application des règles de la République en matière de formation préférant se retrancher derrière les procédures en cours devant la justice.

La FSDL se félicite d’avoir engagé un bras de fer juridique dès l’ouverture de cet établissement car le Préfet de Toulon, le recteur de Nice et le conseiller de la Ministre, au delà de discours  convenus avouent être dans l’attente de la décision qui sera prononcée lors du procès en appel intenté par notre syndicat.

Car le CLESI s’enfonce doucement mais sûrement vers le fond de l’impasse qui signera sa mise en faillite, à l’image d’une de ses dirigeantes, l’avocate Maître Christine RAVAZ, dont la mise en liquidation judiciaire a été prononcée en juin dernier.

Notre syndicat a vu sa procédure être sans cesse reportée par une instrumentalisation de la Justice savamment orchestrée par Bruno RAVAZ (Président du CLESI) mais fin octobre la justice devra se prononcer et mettre enfin un terme à cette « mascarade ».

 

 

 

12108852_10206299705745917_7183469377500609268_n (1)


Tous les articles