En finir avec les collusions !

isabelle saleck, le 5 mars 2019

Nous sommes rentrés dans un temps de campagne électorale et  vous allez recevoir, si ce n’est déjà fait, les professions de foi et les bulletins de vote pour les élections départementales Ordinales.

Notre profession a besoin que nous votions massivement à toutes les élections pour asseoir le poids de nos élus,  quelles que soient les instances dans lesquelles ils siègent.
Ces élections, qui se dérouleront jusqu’au 16 mars, vont permettre de  renouveler partiellement les élus aux Ordres départementaux.

Pourquoi est-ce si important de voter ? Dans certains départements pour changer les élus en place, dans d’autres pour soutenir ceux qui sont actifs et enfin certainement pour mélanger les générations qui siègent dans ces conseils. Ne laissez plus, par votre silence, la place à ceux qui ne viennent que pour grossir la liste de leurs fonctions sur leurs cartes de visites et qui oublient un peu la profession au profit de leurs amis.
N’oubliez pas non plus, qu’être élu au conseil départemental permet aux conseillers de devenir un « grand électeur » pour les autres strates de l’institution et donc si vous voulez que le sommet change il faut d’abord penser à renouveler la base.

Le bureau national de l’Ordre par la voix de son président récemment nommé,  le Dr Serge Fournier, nous a assuré, et nous l’en remercions, que la mission de l’Ordre ne devait, à aucun moment, se confondre avec l’action syndicale.

La séparation entre les syndicats et l’Ordre est une obligation légale. Cependant il n’est pas exceptionnel de retrouver des consœurs ou des confrères occupant des fonctions syndicales et ordinales. La condition indispensable pour remplir leur mission avec la plus grande objectivité est qu’ils se  doivent de mettre de côté leur étiquette syndicale. Certains l’oublient, comme l’a relevé la Cour des Comptes en 2017, en démontrant que certains Ordres départementaux partageaient leurs locaux administratifs, leur secrétariat et leurs coordonnées, (numéro de téléphone , adresse mail) avec le syndicat omniprésent depuis des décennies. (Consulter la liste des CDO avec le même numéro de téléphone que le syndicat)

Nous devons en finir avec cette mauvaise habitude et la FSDL demande donc à toutes ces instances d’assurer de fait la séparation Ordre/ syndicat. C ’est une des raisons pour lesquelles la FSDL soutient les candidates et candidats qui feront le nécessaire pour que ces pratiques cessent une bonne fois pour toutes.

Les élections ordinales ne sont pas des élections syndicales, ni des élections nationales et ne doivent pas le devenir. Pour autant dans chaque département, la FSDL de la région concernée, qui est au contact des élus et des candidats, soutient les binômes qui défendent nos valeurs. Rapprochez vous de vos Présidents régionaux pour obtenir la liste des binômes proches de nos sensibilités. Vous pouvez les contacter sur la page Facebook de votre FSDL régionale ou via notre site.

VOTEZ !

 


Tous les articles